Vision H2O

Facebook icon Instagram icon
Éducation

Éducation

Pollution

La pollution peut être considérée comme une dégradation du milieu naturel par divers facteurs. La pollution de l'eau correspond à une dégradation ou à une altération de l'eau qui rend son utilisation dangereuse pour la santé humaine, animale ou végétale. Il existe deux catégories de pollution, soit la pollution dite ponctuelle et la pollution dite diffuse.

La pollution ponctuelle (directe) est la pollution qui provient d'un point unique et identifiable, par exemple, l'effluent d'une usine. Ce type de pollution est le plus connu et souvent le plus polluant à court terme. Les émissions de ce type de pollution sont généralement beaucoup plus polluantes que celles produites par la pollution diffuse.

On observe plusieurs sources de pollution ponctuelle :

  • Épandage d'engrais
  • Déversement de purin ou de fumier sur le sol ou dans l'eau
  • Traverse de cours d'eau par les bêtes
  • Déjections animales dans les cours d'eau
  • Déversement de pesticides
  • Déversement de produits toxiques
  • Rejet de produits toxiques dans les cours d'eau
  • Débordement des canaux fluviaux
  • Débordement des égouts
  • Rejet des égouts
  • Etc.
Pollution

La pollution diffuse (indirecte) est la pollution la plus répandue et, de nos jours, la plus néfaste. Ce type de pollution contamine l'air, le sol et l'eau sur de longues périodes. Généralement, il s'agit de petites doses répétées régulièrement et sur de grandes surfaces. La pollution diffuse est plus difficile à contrôler que la pollution ponctuelle parce qu'elle est liée à une multitude de sources réparties sur l'ensemble du territoire.

  • On observe plusieurs sources de pollution diffuse :
  • Épandage de pesticides
  • Épandage d'engrais (en trop grande concentration)
  • Érosion des sols
  • Activités nautiques à moteur, surtout les moteurs deux temps
  • Etc.

Référence : Bonn, F. (2003) Écologie physique des bassins versants (GEO 400), chapitre 8 : Érosion et pollution diffuse.